En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Atelier d'écriture - Classe de première

Atelier d'écriture - Classe de première - groupes n°1 et 2

Par admin truffaut, publié le mardi 24 janvier 2012 18:14 - Mis à jour le jeudi 26 janvier 2012 10:32

Voici les réécritures, l'une amusée, l'autre plus sérieuse, réalisées par deux groupes d'élèves à partir d'un poème d'Horace, Ode à Leuconoé (I, 11), qui contient la locution latine désormais célèbre : "carpe diem" !

Vous trouverez d'abord le texte d'Horace et sa traduction, puis les productions des élèves.

 

1) Le texte d'Horace

AD LEUCONOEN

Tu ne quaesieris (scire nefas) quem mihi, quem tibi

Finem di dederint, Leuconoe, nec Babylonios

Temptaris numeros. Vt melius quicquid erit pati,

Seu pluris hiemes seu tribuit Iuppiter ultimam,

Quae nunc oppositis debilitat pumicibus mare

Tyrrhenum. Sapias, uina liques et spatio breui

Spem longam reseces. Dum loquimur, fugerit inuida

Aetas : carpe diem, quam minimum credula postero.

 

2) Sa traduction (par A. Lemerre, 1911)

A LEUCONOE

Ne cherche pas à connaître, il est défendu de le savoir, quelle destinée nous ont faite les Dieux, à toi et à moi, ô Leuconoé; et n'interroge pas les Nombres Babyloniens. Combien le mieux est de se résigner, quoi qu'il arrive! Que Jupiter t'accorde plusieurs hivers, ou que celui-ci soit le dernier qui heurte maintenant la mer Tyrrhénienne contre les rochers immuables, sois sage, filtre tes vins et mesure tes longues espérances à la brièveté de la vie. Pendant que nous parlons, le temps jaloux s'enfuit. Cueille le jour, et ne crois pas au lendemain.

3) Les réécritures des élèves

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe